Rendement des pompes centrifuges

Parmi les pistes pour économiser l’énergie, le rendement des pompes centrifuges est un élément souvent négligé, alors que :

  • 20 % de la consommation mondiale d’énergie est absorbée par les pompes !!
  • La valeur à l’achat d’une pompe, répartie sur toute sa durée de vie, ne représentera que 10 % de son coût global !
    Les 90 % restants seront constitués d’opérations de  maintenance, de remplacement de pièces, mais aussi – et surtout – de sa consommation d’énergie !

Parmi les causes de surconsommation d’énergie, la corrosion vient au premier plan.
Du fait d’un état de surface dégradé, la circulation du fluide va s’en trouver perturbée ; il faudra alors compenser cette perte d’efficacité par une consommation plus importante d’énergie pour un même débit.

Amélioration du rendement des pompes centrifuges

LES FLUIDES1

Un fluide s’écoulant le long d’un passage hydraulique est soumis à une résistance causée par le frottement et la viscosité. Si la vitesse du fluide est faible, celui-ci se déplace en lignes parallèles aux parois du passage en question, sans interruption de ces lignes. Ce processus est connu sous le nom d’«écoulement laminaire». Si la vitesse du fluide augmente, l’écoulement deviendra chaotique, et des remous apparaitront. Ce régime est connu sous le nom d’«écoulement turbulent».
La théorie classique de la mécanique des fluides établit que les molécules du fluide à la surface du passage sont stationnaires. Il en résulte qu’un gradient de vitesse s’établit au travers du passage du fait que les couches de fluide adjacentes aux molécules statiques se trouvent ralenties. Cet effet régresse lorsque la distance avec la paroi du passage augmente. Le cisaillement visqueux qui en résulte est connu sous le nom de «frottement superficiel» ou « résistance de couche limite» et explique les pertes de pression dans les passages soumis aux conditions d’écoulement laminaire. La «couche limite» est définie comme la couche de fluide adjacente à la surface dont la vitesse est affectée par le cisaillement mentionné.

LES CONSÉQUENCES D’UNE SURFACE RUGUEUSE (en cas de corrosion notamment)2

Avec l’augmentation de la rugosité de la surface de passage, la couche limite s’épaissit. Lorsque l’on atteint une certaine vitesse (appelée «vitesse critique»), elle devient instable et crée des conditions de turbulence de l’écoulement. Ici, les fines molécules du fluide se comportent comme des entités distinctes, créant des tourbillons et des courants transversaux; cela entraine des pertes d’énergie, en plus de celles dues au frottement superficiel ou à la résistance de la couche limite. Dans le cas de surfaces relativement lisses,
l’épaisseur de cette couche limite peut encore être suffisante pour couvrir les irrégularités de cette surface, et la surface est qualifiée d’«hydrauliquement lisse »
La turbulence dans le liquide provoque un bombardement de la surface du matériel, accélérant ainsi l’érosion de la surface métallique.
Elle a aussi comme effet une érosion par cavitation, des cavités se formant à l’intérieur du liquide. L’implosion de ces dernières engendre des ondes de choc qui créent des forces destructrices d’une telle ampleur que le métal est rongé, et il en résulte une surface sérieusement piquée. Ces effets sont encore accentués par la corrosion et l’abrasion, entrainant ainsi une réduction supplémentaire des performances du système

Belzona 1341 constitue une solution très ingénieuse pour vous aider à préserver vos pompes centrifuges et réaliser des économies d’énergies considérables.

Grâce à sa formulation hydrophobe, à l’incorporation d’agents lubrifiants et de charges résistant à l’abrasion, ce revêtement polymère de haute qualité vous permettra de :

  • protéger votre pompe durablement contre les effets néfastes de la corrosion sur le rendement de votre pompe
  • Améliorer l’écoulement des fluides et le rendement (4 à 7 % selon les cas)

Amelioration du rendement de pompe

Protection de pompes contre l’érosion-corrosion 1:57

Rendement des pompes

Produits Usages Matériels Cdt
Belzona® 1341
(Supermétalglide)
Protection contre la corrosion Amélioration de l’efficacité des systèmes de transfert des fluides non chargés. Usages :Pompes, turbines, pompes à vide, boîtes à eau, plaques tubulaires, conduits, réservoirs, turbines hydro-électriques. Conditionnement : 500 g
5 kg
Contact
13 rue Jean Rouxel - ZAC de la Pentecôte
44700 ORVAULT - FRANCE
Horaires : jours ouvrés 8:00/12:30 - 14:00/18:00

Tél : (33) 02 40 94 82 83

Inscription newsletter